18/03/2008

Santa Teresa di Gallura, le port

entrée port Lungoni

Entrant dans le port de Lungoni, Marina di Santa Teresa, Santa Teresa di Gallura, vous trouverez à tribord, le village surplombé par l'église de Santa Lucia et gardé par la Tour Aragonaise et quelques croix témoins des vies perdues en mer !

A babord, les grosses villas de Terra Vecchia valent le coup d'oeil. Certaines ont été rénovées et tronent au beau milieu du maquis, avec des terrasses de reve et des superficies qu'on ne voit plus nulle part ici dans le Nord de la Sardaigne, rendement oblige. Revons donc encore un peu à la maison idéale, située sur un flanc de la baie du port, vue sur le village et sur la Corse, la mer au bas de la petite falaise de granit... enivrons nous des parfums incomparables de l'hélicryse et de la cyste, du romarin et de la mirte et qui sait dans une autre vie... serons nous attablés à une de ces terrasses regardant passer le "traghetto" qui sonne la corne de brume à sa sortie du port.

port en hiver, le bac pour la Corse

Pendant longtemps le port de Santa Teresa fut utilisé comme base pour les bateaux de peche, étant donné que le Roi avait déplacé toutes les routes commerciales sur La Maddalena. Après 1925, par contre, on ouvrit de nouvelles liaisons avec le continent et avec la Corse, apportant un premier démarrage à l'économie locale. La peche est toujours une activité bien présente et grace à l'augmentation du prix de la vie, elle est devenue une activité rentable en comparaison aux maigres gains de subsistance qu'avaient les pecheurs du début du 20e siècle.

La rade de Longosardo a été réaménagée de manière intelligente et présente donc une des infrastructures d'occupation les plus belles, éclairées par les couleurs des bateaux de peche.

vue sur les bateaux peche à Lungoni
 

Depuis quelques années, le fond de la rade a été percé et a donné naissance à une zone très belle d'appartements, de boutiques, de restaurants... et meme une petite place patio, entourée de boutiques et abritant un magnifique olivier qui apporte une note de vert dans une zone plutot "marine". Le port est également devenu le lieu de promenade des autotochnes grace à une jetée longue et protégée qui permet aux enfants de rouler en trottinette ou en patins à roulettes, aux parents de marcher en papotant sans devoir etre attentifs à la circulation des voitures.

porto lungoni

Pour ce faire, le port a été divisé en trois zones bien différentes : le bac, avec la station maritime reliée au village par un tunnel, la zone peche avec son petit "café du port" bien sympathique et les bateaux qui partent le matin, en été, en excursion pour visiter le parc naturel de La Maddalena, formé de petites iles toutes plus belles les unes que les autres... et enfin la zone commerce avec les yachts, petits et grands, les restos, pour marins et pour les autres, les boutiques, le club nautique, une boutique déco, un centre thalasso avec piscine et soins, et un mini-super-marché.

sortir du port de Lungoni

Et à la sortie, une mer paradisiaque.

Bon vent

09:07 Écrit par Loren dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : port, rade, jetee, bac, peche, yachts |  Facebook |

24/01/2008

notre voisine la corse

granit à capo testa

Loin au fond, mais si près, les falaises de Bonifacio, les sommets enneigés de la Corse, le bras de mer entre nous qui a pour nom , Bouches de Bonifacio, Bocche di Bonifacio. C'est également le nom d'un festival Jazz qui se déroule fin aout et qui accueille, à Santa Teresa, des jazzmen français, italiens et internationaux. Le thème d'une rencontre entre voisins. Il existe aussi une régate qui fait le lien entre les deux iles et surtout entre les deux villages de Bonifacio et Santa Teresa di Gallura, ainsi qu'une épreuve de planche à voile. La planche à voile a, ces dernières années, été confrontée à une mer agitée ou impraticable qui a fait postposer, une année, et annuler l'épreuve, une autre année.

Il y a 8 miles marins entre nos deux iles. Et beaucoup moins entre Porto Pozzo, en Sardaigne et Lavezzi, une ile protégée, en Corse. Les bateaux des pecheurs sillonnent ce bout de mer, toute l'année pour y pecher de beaux poissons qui se cuisinent le soir meme à la maison, frits, au four, en papillotte, mummmm ! Les "saroni" se mangent frits ou en zupetta (petite soupe, oignon, tomate, safran et 5 minutes de cuisson), les "pagelli", "occhiatte", "orate" se mangent cuits au four avec des pommes de terre, ou en papillotte (un soupçon d'huile d'olive, une branche de romarin, une tranche de citron dans le ventre, et houp... un régal). L'"aragna" est un poisson délicieux mais dangereux. Il faut lui oter l'épine dorsale dès qu'il est pèché, elle contient un venin... C'est un poisson qui se cache sous le sable et s'approche de la rive, quand l'eau change de température, vers le chaud ou vers le froid. Il est donc dangereux de poser le pied trop brusquement par terre avant de nager... ce qui est arrivé à Hadrien le premier été que nous étions ici. Hurlements, douleur intense. Le conseil : mettre le pied dans l'eau tiède ou chaude et puis immédiatement après appliquer un glaçon. Désinfecter avec de l'eau oxygénée. Pour les peureux, la pharmacie fait les piquures qui soulagent ! Ce qui est arrivé à mon beauf, ce week-end. Ils sont partis à la peche et il a peché deux aragnes et un autre poisson sur la meme lance... son copain lui a assuré que les aragnes étaient nettoyées. Ils les a prises à pleine main et aaaaiiiiiiiieeeeeeee, piqué. Pharmacie. Piquure, et zou maison. Ce jour-là, et je vous jure qu'il faisait pas très chaud, Hadrien a peché un chapon.. et nous le soir, on s'est régalé à le manger en soupe ! Hadrien ne mange pas le poisson, quel dommage ! Chaque fois qu'il va pecher, il prend des poissons différents de ceux que prennent les autres personnes... un original et fier de l'etre.

 faites le plein de brume ionisée et d'iode