18/02/2008

Les ptits coins près de chez moi

Etang de Porto Pozzo et Porto Liscia

Entre Santa Teresa et Palau, s'étend une cote cachant de multiples recoins, des petites baies, des petites plages, des pinèdes, des lieux de promenade "nature", la magie du granit.

Partant de Santa Teresa, il y a d'abord Terra Vecchia, zone résidentielle hébergeant de grosses villas construites dans les années 70 sur des terrains spacieux dépassant toujours l'hectare.

Une autre zone plus récente et constituée de petites villas mitoyennes, mignonnes et sympathiques, s'appellent La Filetta.

Poursuivant la route de la cote, on découvre Porto Quadro. Constructions anciennes et neuves ont leur petit jardin fleuri de lauriers roses et de mimosas. La plage n'est pas très belle, mais le calme est garanti.

Plus à l'intérieur, La Ficaccia... petit village encore très caractéristique, les gens qui y habitent sont des autochtones.

Après Porto Quadro, une zone "intacte", ancienne zone militaire : Punta Falcone, permet de nombreuses promenades dans la nature, au milieu des granits et du maquis, pour arriver à de splendides petites plages entourées du granit lissé par la mer. On peut y accéder en bateau ou par la route en moto ou en quad, en voiture c'est un peu risqué pour le fond de la voiture !

Après Punta Falcone, apparait La Marmorata, divisée en deux parties très différentes : La Marmoratina, complexe résidentiel privé composé de petits appartements d'architecture typiquement "Costa Smeralda", et La Marmorata, ex Club Méditerranée, un hotel en escalier, monstre d'architecture, mais qui peut héberger 1000 personnes ! Il est géré actuellement par Aereoviaggio.

Isolotto de la Marmoratina

Vue vers Punta Falcone

Plage de la Marmoratina

Plage de La Marmoratina

Poursuivant toujours en direction de Palau, la baie suivante s'appelle Valle dell'Erica. Elle est très différente de ses deux voisines de gauche et de droite. L'Erica c'est la bruyère, omniprésente le loin des sentiers et des routes. Valle dell'Erica héberge un super centre thalasso, cinq étoiles. Les plages sont fractionnées en plusieurs petites plages, toujours entourées de granit. Peche aux oursins, ballades, et tranquillité.

La baie suivante est celle de Porto Pozzo. Porto Pozzo est un joli petit village qui s'est amélioré avec les années. Il est équipé d'un petit port et de mises à l'eau, à prix nettement plus modérés que le port de Santa Teresa. Le seul hic de l'hébergement à Porto Pozzo  : les moustiques.

Sur la cote occidentale de Porto Pozzo, une pointe s'avance dans la mer et on y trouve un joli coin de villégiature, Conca Verde. Une pinède, de belles maisons réparties de façon harmonieuse le long de la route sinueuse, une minuscule plage devant un bel hotel d'architecture, pour moi plus normande que sarde. De nombreuses toutes petites plages sont éparpillées le long de la route qui relie à Porto Pozzo. Tranquillité assurée.

En face de Conca Verde, sur la rive orientale de Porto Pozzo, une autre zone "nature", inviolée. L'accès se fait au départ de Porto Pozzo, passant par l'étang où sont récoltées les "arselle" ou vongole. ces coquillages qui agrémentent si bien les pates. Chères, les arselle ou les vongole. Faire des pates avec des moules, revient nettement moins cher.

Vue de San Pasquale

A droite de la route nationale, on trouve le très beau petit village de San Pasquale, un peu loin des plages et de l'animation de l'été, mais tellement typique que je conseillerais à tous mes amis d'y séjourner. Il y a encore une fontaine pour y prendre l'eau de source, uns seul petit magasin et deux bars dont un avec une mignonne petite terrasse, la banque, une école primaire... et pas de resto. San Pasquale est aggripée à la montagne. Son église est toute en granit du pays. La campagne environnante est belle et encore sauvage.

Campagne de San Pasquale

Poursuivant la route vers Palau, 500m plus loin que le carrefour de San Pasquale, sur la gauche, après la maison cantonnière, un panneau indique Porto Liscia.

Après 3km de route sinueuse mais plate, on arrive sur la plus grande plage des environs. Une baie fabuleuse, une plage très longue, une baraque-bar tenue par un baba-cool, 68tard attardé, mais qui a réussi à avoir sa fidèle clientèle, des clients arrivant en yacht, en bateau à voile. C'est aussi la plage des véliplanchistes. Cette plage arrive à l'Isola dei Gabbiani (l'ile aux mouettes) qui, elle, est la plage du kitsurf. Un camping occupe toute l'Isola dei Gabbiani.

Isola dei Gabbiani

Isola dei Gabbiani

Après le pont de la rivière arrivant de Luogosanto, la Liscia, un nouveau carrefour direction Porto Pollo. Le lieu de villégiature préféré des allemands qui y viennent toute l'année pour profiter de notre mer émeraude et y faire du windsurf, du kitesurf, et autre sport nautique.

San Pasquale

San Pasquale

En arrivant à l'entrée de Palau, sur la gauche, on trouve la route pour Porto Rafael, dont j'ai déjà parlé précédemment dans un autre post.

La suite devrait etre, Le parc naturel de La Maddalena, Palau et sa vitalité.

 

 

0