16/07/2009

la culture se présente seulement l'été

concert sur la plage

Arrive l'été et son cortège de concerts sur les places des villes et villages.

De grands chanteurs italiens daignent descendre en Sardaigne... Ce 5 aout, par exemple, Claudio Baglioni, chantera à Olbia. J'aime beaucoup Baglioni, comme chanteur et surtout sa personnalité. Il doit être doté d'une grande intelligence émotionnelle. La tolérance, l'ouverture au monde, la disponibilité au changement se dégage de son être tout entier.

A part les chanteurs connus, des festivals sont organisés dans différents genres musicaux : jazz, folklore et "jeunes".

C'est l'occasion pour chacun d'apprécier in vivo les ambiances, les sons, la vie de la communauté villageoise. C'est se sentir chanceux .... la culture est descendue jusque chez nous ! Nous le valons donc bien !

Cette notion de valeur de la personnalité humaine est importante pour construire un futur au village, un futur autre que la construction d'appartements ou de mini-villas qui, une foit septembre arrivé, sont désertés et nous laissent leurs volets clos, nous imposant ainsi un hiver lugubre dans une ville fantôme, sans culture, sans cinéma (pas avant mars), sans théatre, sans activité communautaire culturelle.

Je demande donc qu'on privilégie la culture, la culture de l'information. On peut vouloir conserver ses racines et être protectionniste, mais par le fait même de limiter pour mieux régner, les portes se ferment et les citoyens se retrouvent ignorants !

La culture d'apprendre, la culture de vouloir évoluer, la culture de s'adapter au changement pour aller vers un mieux, un plus, un ailleurs, pour laisser à vos enfants une chance d'avoir un futur. S'il vous plait, petits sardes, réveillez-vous.

13/06/2009

Je loue mon appart pour l'été

Location référencée sur

<b>Homelidays.com, <a class="bleu" href="http://www.homelidays.com">Location Santa Teresa di gallura</a></b>

 

sortir du port de Lungoni

 

Que vous dire de plus

Un appartement dans un village animé en été

près de 7 magnifiques plages

toutes plus belles les unes que les autres

Le point de départ d'excursions sur terre ou en mer

Face aux falaises de Bonifacio

La transparence de ses eaux en fait

un joyau de la Méditerranée


Bienvenue chez moi !

salon

situé à Santa Teresa di Gallura

Italie - Sardaigne - Sassari

capacité 2 à 5 personnes

contact : www.homelidays.com

Location Vacances Santa Teresa di Gallura

 

Banner_ref_88_31

26/09/2008

La Maddalena, archipel entre Sardaigne et Corse

 

Bac Palau - La Maddalena


 Première étape obligatoire pour ceux qui n'ont pas de bateau : le bac. 20 minutes de traversée et vous voilà sur l'ile de La Maddalena ainsi que sur Caprera, reliée par un pont très bas. Caprera fut choisie par Garibaldi pour venir y finir ses jours avec Anita, sa femme rencnntrée en Amérique du Sud.

Revenons à La Maddalena et racontons son histoire.

Partance

L'archipel de La Maddalena est né du détachement de la masse granitique de la Gallura et de l'augmentation du niveau des eaux de la Méditerranée après la dernière glaciation. Cet archipel est constitué de 7 iles mineures plus de nombreux ilots éparpillés tout autour. Santa Maria, Budelli, Spargi, La Maddalena, Caprera, Santo Stefano pour la Sardaigne, Lavezzi, Cavallo et l'Isola Piana pour la Corse. Nous sommes donc là à la frontière entre la Corse et la Sardaigne, entre la France et l'Italie.

Les premières traces de présence humaine dans l'archipel remonte au nèolithique !  

Fanal au milieu du canal

Le ferry nous emmène donc sur cette île hors de notre île Sardaigne ! Plus près de la Corse, elle en a pris certains accents ou travers qui font que ses habitants sont appelés les "Parigini" ou parisiens ! Pourtant la vie n'est pas chère à La Maddalena, au contraire de la Gallura. Les habitants sont encore un peu plus imbus d'eux même que les térésins (Santa Teresa) et ce n'est pas peu dire.

La présence de la Marine italienne, d'une base américaine sur l'île voisine de Santo Stefano, de la ferme où Garibaldi finit ses jours sur la troisième île de l'Archipel, Caprera, fait de La Maddalena une petite ville animée, avec une rue principale étroite mais remplie de boutiques sympas et diverses, de petits bars ou de glaciers.

Le bord de mer et la promenade du port sont autant de lieux de ballade au rythme tranquille de la vie méditerranéenne.

La Maddalena, Ville

 La ville de La Maddalena s'étale sur une colline, des rues étroites montent vers l'hôpital et le Lycée qui se situent en haut de la ville. On peut découvrir en passant un ancien couvent qui n'a pas encore trouvé sa nouvelle fonction !

La Maddalena, ancien couvent

 

Ainsi qu'une ancienne prison qui elle s'est trouvé de nouveaux locataires tout à fait respectables !

La Maddalena, ancienne prison devenue habitation

On y trouve malgré la ville, des petits coins, au fond des ruelles, bien verts et bien sympas.

 

La Maddalena, au détour d'une ruelle

Ensuite, nous voilà partis, à la découverte du reste de l'île, plus sauvage, plus balnéaire.

Commençons par Spalmatore, une plage visitée surtout l'été par les bateaux des cités voisines (Palau, Santa Teresa, Bonifacio) qui proposent une excursion à l'Archipel.

Endroit très joli et surtout facile d'accostage.

Spalmatore, le mole

En poursuivant la route qui longe le littoral de l'île, vous rencontrerez de jolies criques et parmi celles-ci, tout de suite après Spalmatore, se trouve Porto Massimo, construction récente mais bien intégrée dans le paysage granitique et sauvage de ce coin de La Maddalena. Un joli port de plaisance, les eaux transparentes de ce bras de mer qui mène à une petite plage de sable blanc.... un peu trop proche de la route, mais le trafic n'est pas énorme.

Porto Massimo, village et petit port

On trouve également sur une colline, bien isolé, un club touring, dont les huttes sont éparpillées dans le maquis et dont la vue doit  être surprenante.

La Maddalena, Village du Touring Club

Poursuivant la route côtière, vous arriverez à l'Ouest de La Maddalena. Les plages y sont plus sauvages et la mer souvent plus agitée, puisqu'au Nord Ouest souffle le mistral et à l'Ouest le ponente, les plages de Baia Trinità et Bassa Trinità sont donc le paradis des surfistes. En ce week-end du 15 août, quand nous l'avons visitée, nous y avons trouvé une dizaine de voitures seulement ! Alors que la Sardaigne atteint son sommet de fréquentation la semaine du 15 août !

 

Bassa Trinità par mauvais temps

Dans une anse de la côte ouest, protégée des vents dominants, une dune de sable fin ! Au pays du granit, on croit rêver !

Baia Trinità, des dunes !

Passons, grâce à un joli pont levis version simple, à l'île de Caprera, connue essentiellement pour être le lieu de sépulture de Garibaldi. Elle est fort différente de La Maddalena, d'abord parce qu'elle possède une pinède, et ensuite qu'aucune construction privée n'existe sur cette île.

Caprera, les pins font ombre

Quelques bâtiments militaires ont été rehabilités en musée et en centre de recherche sur les dauphins. Le musée Garibaldi, situé de l'autre côté de Caprera, reçoit chaque année des milliers de visiteurs venus découvrir le lieu de retraite de Garibaldi et Anita. Il choisit la tranquillité de ce coin de Caprera pour y construire une ferme et vivre en paysan les dernières années de sa vie trépidante de militaire rassembleur, initiateur de l'union de l'Italie.

Musée Garibaldi (au loin)

L'île de Caprera possède également ses plages, comme celle ci-dessous, appellée Plage des Due Mari, soit des Deux Mers, puisqu'une espèce de presqu'île donne naissance à deux plages sur son isthme. Quelques courageux touristes s'exposaient, ce jour-là, au soleil et au vent ! 

 Caprera, plage des Due Mari

Outre le sable blanc, Caprera possède aussi ses rochers de granit, comme toute la Gallura. Ces rochers qui prennent des formes étranges suivant le point de vue ou la lumière... des milliers de personnages, animaux fantasmagoriques ou légendaires à découvrir. J'en parle dans d'autres reportages.

Caprera, paysage granitique

Attention marin, cette zone maritime est peuplée d'écueils ! De nombreux naufrages ont eu lieu dans les bouches de Bonifacio, et près des diffèrents îlots du Parc Naturel de La Maddalena, zone protégée, donc où la pêche est interdite, même la pêche sous-marine, des fois que des petits malins voudraient passer inaperçus ! Les constructions sont interdites sur les îles de Spargi, Budelli, Santa Maria. Santo Stefano, depuis le départ des militaires américains, attend une réhabilitation digne de sa qualité (!) d'île incontaminée (j'ai des doutes pour la radio activité). Et La Maddalena accueillera en juillet 2008 le sommet du G8. Espérons que nous trouvions tous l'opportunité de s'insérer dans un fonction quelconque pour gagner quelques sous sous.

 Canal Maddalena-Caprera... c'est là qu'on trouve de beaux écueils

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 


 


 


 






16/09/2008

Séjour belge

Eté 2008 en Belgique, pluie, nuages et grisaille

L'IRM avait prévu le dégagement du jet stream à partir du 25 août. En effet, le 25 fut ensoleillé et le week-end qui suivit également, mais à part ces trois jours bénis... la belgitude fut au rendez-vous. Le comble ayant été atteint lors de mon dernier week-end passé à La Marlette, Seneffe... un dimanche complet sous la pluie.

On aurait du faire du kayak... de grands courageux comme maman, damien et les enfants s'y sont mis. Moi, un peu frileuse, je suis restée là sur la rambarde à les regarder !

La Marlette, temps belge

Ce fut tout de même une très belle fête de famille, on était tous réunis, la grande famille De Decker, pour fêter tous ensemble les 85 ans de Christiane, notre tante rassembleuse. Après Mozet, où nous avons tous des souvenirs d'enfance inoubliables, la mer, les Ardennes, ses anniversaires ont permis à nous tous, cousins, cousines, oncles et tantes de nous revoir, de danser, de chanter et de papoter.

Septembre 08, panneau christiane


A part ce dernier week-end festif, mon séjour en Belgique fut l'occasion de revoir les amies et amis, en privé. J'ai dédié du temps à chacun, en tête à tête. Avaient répondu à mon invitation : Marie-Paule, mon amie du bac à sable, Caroline, que je considère comme une soeur, Corinne dont l'optimisme me remonte à chaque fois le moral, Dominique pleine d'attentions dans sa tourmente familiale, Isabelle et sa petite famille enchanteresse, tellement attachants, Bernard faisant le reporter au pays de l'Oncle Sam. La famille de Jean-Pierre m'a manqué.

J'ai également fait la connaissance "physique" de Phil, l'Irlandais.... puisque nous nous connaissons tous de façon virtuelle uniquement, qu'ils disent ! Un bel échange et la confirmation qu'à travers les blogs peuvent se créer de vraies amitiés.

Canal pret à se pendre

 

Et parsemés ça et là des heures passées avec ma fille Julie, dont les préparatifs de mariage sont en gestation,  et son fiancé Marc, ainsi que ses charmants parents, mon frère Damien, toujours  présent pour m'héberger, Maman qui n'était pas trop bien quand je l'ai vue, Papa en grand organisateur (je vous dirai pas de quoi !), Mimi Groseille et Vincent, dans leur petit nid d'amour, Martine et Hervé, rassembleur Wauters, et Isabelle ..... et ses démons qui gâchent tout. J'espère de tout coeur, qu'elle saura saisir la chance quand elle passe, pour suivre un autre chemin qui la mènera vers plus d'équilibre et de sérénité.

 

 

07/07/2008

Les fleurs du maquis

maquis au printemps - cyste rose

Les photos ont été prises début mai... actuellement, la nature est plus sèche. Elle est encore bien verte mais les fleurs ont disparu.

DSCN1121

Ce sera plutot un post photographique. Etant donné que je ne peux pas donner beaucoup de commentaires sur ces fleurs sauvages.

DSCN1123

Le cyste, quel parfum ! Un résineux qui sent si bon. Les fleurs sont éphémères: En Espagne, les fleurs étaient beaucoup grandes.

DSCN1126

Les genets, mais ça il y a partout, en Belgique, en Sardaigne !

DSCN1127

Si quelqu'un connait le nom de cette plante ? moi je ne sais pas comment elle s'appelle.

DSCN1128

 

Le chèvrefeuille, un autre parfum !

maquis au printemps - ail sauvage

 

Toujours au rayon des parfums, l'ail sauvage... pour ceux qui aiment

maquis au printemps - fleurs blanches

 

Autres fleurs blanches.

maquis au printemps - iris sauvage

 

L'iris sauvage comme l'orchidée dont je n'ai pas de photo étant donné qu'elle ne pousse pas au printemps.

maquis au printemps - vesse

 

Maman dit que c'est de la vesse, moi je ne connais pas, donc je vous fais part de ce qu'a dit ma maman.

DSCN1143

 

Voilà Maman. Son père, presque qu'au meme age, grimpait aussi dans les sentiers, c'était  du coté de Briançon. Comme quoi, sportif c'est héréditaire ! Je vous dirai que du coté paternel, c'est le contraire : pas sportif pour un sou !


 

 

 

 


 



 

29/06/2008

De Gaulle

De Gaulle 3

 

Je vous l'avais promis. Je suis partie avec mon ptit appareil et je suis allée saisir l'instant du Général.

Avouez qu'il a franchement quelque chose !

De Gaulle 2

 

De plus près, de plus loin, avec ou sans zoom... ne me dites pas que vous ne voyez pas le profil du Général. Meme ceux, comme Phil, qui disent ne pas le connaitre personnellement, un personnage de ce genre, qui a peuplé certains de nos jt.. ou certains discours présidentiels, ou encore Radio Londres...

De Gaulle 4

 

Ne serait-ce que le nez ! Notez qu'il faut etre vigilant.. Parce que 10 mètres plus loin, si on observe le rocher de l'autre coté du virage, il n'y a plus de Général. La nature est ainsi faite, instable, un instant De Gaulle, une seconde après, un granit qui surgit au milieu du maquis, imposant mais sans significant (significant, signifié, ça vous rappelle quelqu'un? un grand dans le cheminement de la recherche du sens).

De Gaulle 1

Et savez-vous ce que j'ai trouvé en me retournant et allant vers le parking où je m'étais arretée...

Regardez

De Gaulle Pied

Mais, à votre avis, c'est son pied ?

Comme quoi la nature en Sardaigne offre un tas d'images du genre, il suffit de regarder. On dirait presque qu'on vit au milieu d'une BD.

J'insiste pour vous dire de ne pas manquer d'envisager la possibilité de venir découvrir un jour les merveilles de la Gallura, de la Sardaigne et de la Corse.

 

09:53 Écrit par Loren dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : pied, profil, de gaulle, gallura, capo testa |  Facebook |

25/06/2008

Valle della Luna sur la presqu'ile de Capo Testa

 DSCN1170

La presqu'ile de Capo Testa, située dans la commune de Santa Teresa di Gallura, est une zone protégée, du moins dans certaines zones. Parmi celles-ci, Valle della Luna ou Vallée de la Lune, un site sans aucune construction, une vallée faite de rochers de granit sculptés par le vent et les embruns qui leur ont donné des formes étranges, qui font à la fois penser à des monstres, à des animaux, à des sorcières ou meme à des personnages. Sur la route qui mène de Santa Teresa à Capo Testa, on peut découvrir dans un virage, le profil du Général de Gaulle.

DSCN1135
DSCN1147
DSCN1152

Cette vallée fut donc, dans les années 70, le refuge des hippies de l'époque qui venaient y passer l'été dans les grottes : retour aux sources. Pas d'eau courante, mais une source, pas de toit, mais une grotte, ils y vivaient en semi-communauté, cuisinant autour d'un feu de bois, pèchant dans les eaux limpides des baies de la vallée.

DSCN1154

C'est encore le lieu de séjour des inconditionnels de la vie sauvage, de l'ermitage soixante-huitard, mais.. mais.. La commune est en train d'aménager le sentier qui y mène en y plantant des lampadaires. Seraient-ils en train de mettre un terme à la liberté tolérée qui y règnait pour y faire un lieu d'excursion.. à but lucratif bien entendu. Maudite monnaie, tu perdras notre ame.

DSCN1153

C'est la première fois que je descendais là et je fus immédiatement séduite par l'endroit. On m'avait dit qu'il fallait un temps fou pour y parvenir. Pas vrai du tout : nous avons mis une demi-heure pour descendre et une demi-heure pour remonter, ma mère qui compte 79 printemps et une fragilité cardiaque et moi ! Il y a en effet plusieurs sentiers pour y parvenir, mais le plus simple c'est une entrée sur la route principale (à gauche) qui mène au phare de Capo Testa.. avant que la  ne commence à descendre vers Cala Spinosa.

DSCN1141

Je vous laisse donc découvrir les images d'un lieu privilégié que je vous conseille vivement de venir voir si vous passez par le nord de la Sardaigne.

 

DSCN1155

DSCN1157

DSCN1151

DSCN1156

 

Un dernier détail. Je vous ai déjà parlé du passage des romains dans le coin.. et bien ici aussi, ils ont débarqué pour venir tailler le granit servant à faire les colonnes des temples, arcs de triomphe et autres villas romaines.. la preuve

DSCN1148

 


N'oubliez pas votre sac à dos, vos bottines et une bouteille d'eau... le maillot n'est pas nécessaire sauf si vous etes très très pudiques et ayez peur que les rochers vous déshabillent !